3 bonnes pratiques clefs pour réussir l’onboarding en télétravail

Arnaud Weiss
24 Novembre 2021

Un nouvel arrivant décide dans les six premières semaines s’il se projette ou non dans sa nouvelle organisation. Dans une période de guerre des talents exacerbée, soigner l’expérience d’arrivée est le premier levier pour améliorer la rétention et éviter de perdre des collaborateurs durement recrutés.

Si en présentiel l’intégration peut se faire naturellement, le télétravail ne laisse aucune place à l’improvisation. Il est essentiel d’avoir un processus clair et bien cadré. Mais si vous partez de loin, quelles sont les bonnes pratiques à implémenter en priorité ? La réponse dans notre article !

1. Attribuer un parrain, ou “buddy”

Le manager n’est pas toujours disponible et votre recrue peut parfois hésiter à poser des questions “bêtes” du fait de la différence de statut.


Le parrain, c'est une personne sans lien hiérarchique avec la recrue qui va lui apprendre les ficelles du métier et être garant de son intégration. C'est un levier puissant pour réussir l'onboarding dans un contexte de télétravail complet ou hybride.


Beaucoup d’entreprises ont un programme de parrainage, mais peu fonctionnent vraiment. Quelques bonnes pratiques tirées de notre expérience avec Algolia, Makesense, ou encore Air Liquide :

- Désignez comme parrain une personne qui vient de finir son onboarding il y a peu et qui est du même niveau hiérarchique que la recrue

- Partagez au parrain une fiche de mission la plus concrète possible

- Bloquez dans les agendas un point d’échange récurrent

2. Remplir l’agenda de votre recrue

Le facteur le plus déterminant d’une expérience d’onboarding réussie est l’intégration sociale. Si cela se fait naturellement en présentiel, le télétravail rend cela ardu. Le parrain va aider, mais planifier un maximum de rendez-vous dans l’agenda d’une recrue favorise beaucoup cette intégration sociale.


Des échanges en visio avec son parrain, les directeurs de service… Voici quelques idées, tirées du modèle de notre outil d’automatisation de l’onboarding HeyAxel :

Gagnez du temps : Axel programme automatiquement les RDV dans l’agenda en trouvant des créneaux libres

3. Définir des objectifs clairs pour la période d’essai


L’absence d’objectifs clairs est une cause d’angoisse et d’appréhension pour votre recrue. En effet, elle ne sait pas si elle répond aux attentes vis-à-vis de son poste ou pas. Si cela est vrai pour tout type d’intégration, le télétravail la prive du langage corporel de son manager qui pourrait lui indiquer sa satisfaction vis-à-vis de son travail.


Comment s’assurer que la recrue est au clair sur les attentes et objectifs ?

- Premièrement, planifier un point dédié avec son manager afin d’en parler.

- Deuxièmement, demander à chaque manager de préparer les objectifs de la recrue en amont de son arrivée. Vous pouvez suivre notre modèle, inspiré de ce que faisait notre RH chez Algolia.

Notre modèle, également disponible parmi d’autres dans notre livre blanc disponible sur notre blog.


J’espère que cet article vous a plu. Si l’onboarding est un enjeu pour vous, prenez contact avec nos équipes pour qu’elles vous présentent HeyAxel ! Notre solution vous permet d’offrir une expérience sur mesure à chaque nouvelle recrue tout en gagnant du temps grâce à l’automatisation.

Références

À propos de HeyAxel...

Bienvenue sur le blog de HeyAxel !

Besoin de conseils pour engager vos équipes vers le chemin de la réussite ? C'est justement notre mission à travers ce blog.

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Pour ne rien louper de nos actus, ça se passe ici.

Je m'inscris